Inscription
Close

Albert FOLCH & Rafa MARTINEZ

Editeur

dans leur studio, Poblenou

Photos : Christina Holmes - Textes Lucy Baluteig

Le modèle urbain est en train de devenir obsolète. De plus en plus de personnes utilisent le non-urbain ou la non-ville comme modèle de loisir.

> Cliquez ici pour lire le portrait dans son intégralité

Quartier du Poblenou, rue paisible, dernier étage d’un immeuble d’angle. Un open-space brut scindé en deux par de  hautes étagères remplies à ras bord de livres et magazines. De longues tables de travail accueillent de grands écrans Mac tandis que des fils electriques en pagaille filent depuis le plafond ou s’amoncellent en désordre sur le sol. Au fond, devant quelques plantes vertes en pot et une grande verrière d’atelier, une immense table de réunion. Simplicité et sobriété – deux adjectifs qui définissent assez bien l’ambiance chez FOLCH STUDIO, tout comme d’ailleurs leur ADN éditorial.

Je m’assois autour de la table de réunion avec Albert FOLCH et Rafa MARTINEZ, les deux associés de cette agence de design graphique & direction artistique qui s’est imposé ces dernières années comme la référence la plus pointue et novatrice en la matière à Barcelone mais aussi en Espagne. Si la liste des clients du studio est renversante (tant au niveau national qu’international), ce sont sans doute les projets éditoriaux développés en propre par FOLCH qui caractérisent au mieux l’état d’esprit de ce bureau : libre, indépendant et curieux à la limite de l’aventurier. Après avoir participé au lancement du magazine de lifestyle Apartamento (qui a révolutionné les codes esthétiques éditoriaux alors en place), FOLCH STUDIO s’est lancé en 2011 dans deux nouvelles aventures éditoriales à contre-courant : ODISEO (publication érotique) et ELDORADO (publication liés au voyage et à l’expérience du sport d’extrême). Deux publications aux formats atypiques -papier + digital- qui échappent aux tendances et établissent une relation forte & intime avec un lectorat en quête de valeurs trop souvent galvaudées : l’authenticité & la liberté. Liberté de ton, liberté de contenu, liberté du format de production (les publications sont auto-produites) – je serai presque tentée de dire liberté d’expression. Bien plus qu’un simple studio de design graphique & direction artistique, FOLCH STUDIO est devenu un designer de concepts exigeant et ultra-qualitatif. C’est pour parler en particulier de leur publication d’ELDORADO qui révolutionne la manière de proposer un contenu éditorial en ligne que nous souhaitions échanger avec Albert et Rafa, qui ont également parlé de leur vision de la ville de Barcelone.

« Je crois que l’on assiste à un changement profond ici à Barcelone mais aussi dans d’autres villes du monde : le modèle urbain est en train de devenir obsolète. De plus en plus de personnes utilisent le ‘non-urbain’ ou la ‘non-ville’ comme modèle de loisir. Je crois que cela a à voir avec une nouvelle manière de comprendre et appréhender les valeurs de temps, d’espace, d’environnement » dit Albert. Détail qui n’en est pas un: il faut savoir que Albert et Rafa sont des fans de surf (ELDORADO a été lancé suite à un voyage de surf entre copains au Maroc). Le surf qu’Albert pratique le plus souvent possible et qui bien au-delà d’une simple activité semble faire partie d’un style de vie intimement lié à son système de valeurs personnelles.

Le modèle urbain est en train de devenir obsolète. De plus en plus de personnes utilisent le non-urbain ou la non-ville comme modèle de loisir.

« Finalement, je crois que la notion de richesse, de luxe est en train d’être redéfinie. La vraie richesse n’est plus une question d’argent. La richesse c’est vivre une expérience, c’est prendre son temps, c’est faire les choses avec sérénité. » Comme un retour au sources ? « Disons qu’il y a quelque chose de presque initiatique dans la pratique d’un sport d’extrême et dans le voyage associé. C’est ce que ELDORADO  propose. On a choisi un logo représentant un soleil coupé en deux demi-sphères de couleurs différentes. Il a un côté presque messianique ce soleil, sectaire. La secte du voyage initiatique » dit-il dans un sourire. « C’est surtout lié au fait de vivre une expérience humainement très forte. C’est pourquoi nous tenons à garder notre indépendance dans cette publication, ne pas dépendre d’annonceurs ou de la publicité. On veut être en cohérence avec nos valeurs, et pour cela, il faut savoir se réinventer. »

On enchaîne sur la notion d’authenticité, de comment équilibrer ces notions de rentabilité et d’indépendance d’une démarche éditoriale ou commerciale. « On essaie d’ouvrir un nouveau chemin, un nouveau modèle en sortant un peu de la pure discipline éditoriale. On ne suit d’ailleurs aucune dynamique éditoriale traditionnelle. Nous voulons créer des univers créatifs complets sans que cela se fasse par un discours linéaire ou au détriment des valeurs dans lesquelles nous croyons. Cela nous permet de rester en cohérence avec nos convictions profondes. Nous croyons profondement au processus, le fait de tester les choses dans le temps, les faire avec calme. On veut que ELDORADO devienne une marque qui soit communiquée de différentes manières, notamment à travers des produits qui nous plaisent et qui plaisent à nos lecteurs. » dit Rafa. « Nous sommes par exemple en train de travailler sur une paire de lunettes de soleil avec un lunetier très qualitatif. Cela fait sens. On pense aussi à une ligne de vêtements, fabriqués en petite quantité, à la main. C’est une démarche qui est en cohérence avec ce que ELDORADO prône et véhicule, une nouvelle sensibilité, plus intuitive ». Redonner du sens, suivre ses intuitions, être en cohérence avec ses valeurs personnelles profondes, loin du consummérisme à outrance, sans maniérisme  : c’est le nouvel ELDORADO.

Et moi demain, je me mets au surf.

Le carnet d'adresse de Albert FOLCH & Rafa MARTINEZ

Icon
En dehors de Barcelone - "Situé dans le parc de Collserola, c'est sans doute un des chemins de jogging offrant les plus belles vues sur Barcelone" - Rafa Martinez
Icon
"Je crois qu'en ce moment, le quartier où les choses les plus interesantes et exitantes de la ville se passent, c'est ici, au Poblenou. Proche de la mer, avec des espaces larges et un rythme plus tranquille, le quartier a un bon équilibre entre qualité de vie et la possibilité de networking évidente. Finalement, c'est un quartier qui conserve encore quelques aspects vraiment authentiques de Barcelone" - Rafa Martinez
Icon
Quatier du Raval - "Une des places les plus sympas et cosmopolites de la ville. Quand j'étudiais le journalisme (dans la Rue Valloncella) il m'arrivait de venir ici pour regarder les Skaters qui s'entraînent." - Rafa Martinez
Icon
Quartier de l'Eixample - "Tranquille et familial avec une des meilleures vues de Barcelone. C'est un parc fréquenté uniquement par les gens du quartier. J'aime aller m'y promener souvent en famille " - Rafa Martinez