Inscription
Close

Carmen Florencio

Coiffeur

dans le salon de coiffure POLO PELO, Gotico

Photos : Christina Holmes - Textes Lucy Baluteig
  • spanish

J'ai toujours vu Barcelone comme une ville anticonformiste, alternative et avant-gardiste

> Cliquez ici pour lire le portrait dans son intégralité

Aussi futile que cela puisse paraître (pour certains), trouver le coiffeur idéal peut ressembler à une lutte sans fin. On recherche la personne idéale, celle qui inspire confiance, qui écoute, qui regarde dans les yeux, qui ressent, qui comprend, qui sait mettre son égo de côté pour ne pas faire une coupe à tout prix mais sait plutôt dompter un volume et une texture en cohérence avec notre personnalité. On se met donc à rêver que sensibilité esthétique & artistique fassent corps – avec une paire de ciseaux dans la main. La coiffeuse espagnole Carmen Florencio semble incarner ce rêve un peu fou. Car Carmen ne parle pas cheveux, elle parle beauté. Elle ne parle pas coloration, elle parle traitement. Elle ne parle pas style, elle parle énergie. Elle ne parle pas de la pluie et du beau temps, elle parle de la vie ou alors ne parle pas. Sans faux semblant, simplement parce qu’elle est comme ça. « Je me considère une artiste dans le sens artisanal du terme, j’aime créer». Depuis plus de 20ans, Carmen officie au sein du salon de coiffure POLO PELO, en plein coeur du quartier du Gotico. Un salon connu pour son style atypique et décalé, qui incarne une autre facette de Barcelone. La Barcelone rebelle et anticonformiste, image qui était souvent associée à la ville il y a 20ans. « Nous avons été les premiers à proposer un salon différent. Notre clientèle était comme nous, originale, alternative, principalement constituée d’artistes et de gens de la nuit ». 20ans plus tard, POLO PELO est toujours là, il a su traverser les époques et les modes, et il ne désemplit pas. 20 ans qu’artistes, gens de la nuit mais aussi bobos, surfeurs, dames chics, enfants, hippies, hipsters et voisins viennent confier leur tête fidèlement à Carmen et ses acolytes, une petite équipe de 5 stylistes. «Je crois que j’ai toujours regardé les gens sans à priori. Je travaille de la même façon avec un chanteur de rock qu’avec une dame du quartier. L’énergie que j’y met est la même et ma manière d’envisager la beauté dans son ensemble aussi. »

Originaire d’Extramadura, Carmen a très jeune rêvé de venir s’installer à Barcelone « Barcelone a toujours eu pour moi cette image d’une ville alternative, anticonformiste et avant-gardiste. Elle l’est toujours aujourd’hui. Et je suis venue pour ça initialement, je cherchais un salon qui ne soit pas traditionnel et surtout pas commercial. POLO PELO s’est présenté et je ne suis jamais partie. Je crois que ce qui fait notre force, c’est le fait que l’on soit une équipe de gens ‘vrais’, avec nos personnalités et notre pluralité. C’est important pour nous que chacun dans l’équipe puisse se sentir lui-même. Les clients le ressentent et du coup, tout le monde est à l’aise et l’énergie passe bien »

J'ai toujours vu Barcelone comme une ville anticonformiste, alternative et avant-gardiste

Energie et créativité sont les mots qui reviennent le plus à la bouche de Carmen « La créativité est fondamentale pour moi. Ici au salon, nous développons notre propre collection de coiffures depuis toujours. Nous travaillons beaucoup avec l’industrie de la mode, les défilés, les sessions de photos pour les magazines, les tournages de film. »

Il y a de fait un côté presque cinématographique à ce salon de coiffure emblématique de Barcelone. Outre l’endroit charmant dans une petite rue à deux pas de la cathédrale de Barcelone, il y a une déco sympa mais pas trop poussée: du bois, du vintage, un éclairage qui fait la part belle à la lumière du jour, un grand mur de plantes et une playlist musicale agréable, jamais agressive. S’en dégage une énergie particulière, on s’y sent bien. Et puis bien sûr, l’équipe. A les regarder, on dirait une famille avec chacun son style bien à lui. Carmen, avec ses cheveux blonds décolorés, son rouge à lèvre ultra-rouge et ses robes vintage est la styliste principale du salon, elle forme les assistants mais donne aussi des ‘master class’ à Madrid ou ailleurs en Espagne. « Je crois que la clef pour tenir sur le long terme, c’est qu’il faut avoir une vraie vision de la beauté. » SHU UEMARA et AVENA sont les deux très belles marques avec lesquelles le salon travaille, des marques privilégiant des produits naturels et qui adhèrent à une vision globale de la beauté. Carmen parle encore d’énergie, des gens, des lieux « Je suis très sensible à l’énergie oui. J’aime l’énergie de la ville de Barcelone. C’est une ville culturelle et artistique, et ça, ça me correspond bien». Carmen ou quand la coiffure est un art à part entière.

Le carnet d'adresse de Carmen Florencio

Icon
une crique sereine, tranquille, pleine de lumière qui se trouve juste sous le fameux château de Tossa del Mar. c'est une toute petite crique où j'adore me trouver aux premières heures du jour, la lumière y est extraordinaire. J'aime méditer ici, l'énergie de l'endroit me rend créative.
Icon
Quartier de Poblesec - La salle Apolo est un endroit mythique de la ville, qui a su rester authentique et plein de charme malgré les années. J'adore y aller. On put boire un verre pendant le concert, ce qui est assez rare.