Inscription
Close

Cristina Blanch

Peintre

dans sa maison-atelier, Eixample

Photos : christina holmes - Textes lucy baluteig

La peintre catalane Cristina Blanch fait partie des vingt artistes sélectionnés pour l’exposition collective Hipermerc’Art. Crée en 1990 par l’emblématique magasin de design Vinçon, Hipermerc’Art propose de ‘démocratiser’ l’art en mettant à la vente des oeuvres originales en petit format à des prix accessibles. Cristina Blanch a étudié les Beaux Arts à Paris avant de revenir s’installer dans sa ville natale. Le style classique-décalé de ses peintures à l’huile et son univers de ‘femmes fortes à message’ ne laisse pas indifférent. Pour Urbansetters, elle partage sa vision de la ville en répondant à notre « Questionnaire ADN »-

# mots : trois mots qui te définissent  liberté. absence de normes. résistance.

# style : ton uniforme quotidien? confortable, sobre et noir – il ne doit pas interférer dans mon travail 

# moteur : qu’est ce qui t’inspire, te motive? la beauté – en particulier celle des femmes fortes de l’époque qui ont dédié leur vie à la peinture

# travail : quel est le fil rouge de ton travail? les portraits de femmes fortes et courageuses justement, qui ont réussi à avancer et à grandir malgré l’adversité 

# enfants : tu donnes aussi des cours pour enfants Il y a certainement quelque chose d’un peu égoïste dans cette démarche car en effet, l’échange avec les enfants me plait énormément et me nourrit. Leur pureté, leur fraîcheur face à la création artistique est vraiment interessante. Ils aprennent beaucoup plus rapidement que les adulte car ils sont exempts de toute sorte de charge émotionnelle au moment de peindre, leur auto-estime est intacte et ne joue pas contre eux dans le processus de création. Ils sont libres et ils apprennent en jouant, les sujets abstraits les amusent et ne les intimident pas. Je pense que c’est la raison pour laquelle j’aime travailler avec les enfants, c’est très satisfaisant de les voir évoluer aussi bien.

# Hipermerc’Art : quel type de travail as-tu présenté dans le cadre de l’exposition? Des aquarelles qui sont les croquis que je réalise en amont de chaque toile que je peins. Ils avaient demandé à l’ensemble des artistes sélectionnés de réaliser des paysages urbains, ce que j’ai fait en présentant aussi quelques travaux liés à mon thème favori : des femmes énigmatiques qui envoient un message

# ville : qu’est ce qui rend Barcelone unique à tes yeux? Barcelone est une ville chaleureuse où il fait bon vivre. Pour ceux qui cherchent un style de vie tranquille, c’est sans aucun doute la ville idéale. La mer est là à deux pas, on a du soleil tout au long de l’année et le quotidien est plutôt simple & cool.

# quartiers : une préférence? Je n’ai pas vraiment de quartier préféré. J’ai vécu un peu partout à Barcelone, chaque quartier a sa propre personnalité et son propre charme. Aujourd’hui, je vis dans l’Eixample : c’est central, pratique, facile et à deux pas du Paseo de Gracia. C’est un quartier à l’architecture moderniste classique particulièrement belle. 

# café : un endroit favori pour le boire? Il y en a tellement en fait! J’ai découvert récemment le café du concept-store Jaime Beriestain qui a l’avantage de faire cohabiter dans un même espace un très bon café, des meringues au citron délicieuses, une très belle déco et un magasin de fleurs coupées comme il n’en existe pas d’autres à Barcelone.

# voyage : tu es plutôt sac-à-dos, valise à roulette ou baise-en-ville? valise à roulettes, pour une question purement pratique

# souvenirs : si tu devais en ramener/en garder un de Barcelone? Je crois que ce serait un souvenir des années 80, la vie dans la rue à la tombée de la nuit, les gens qui jouaient de la musique, qui se retrouvaient tous au Zurich les dimanches après-midis, la Plaza Real où tous les jeunes se retrouvaient des idées plein la tête et optimistes face au futur. On était jeune et la ville bouillonnait, l’art était présent partout à Barcelone, à chaque coin de rue et sous toutes ses formes.

# destination : ta prochaine destination urbaine? Paris : je suis tellement contente à l’idée de retrouver cette villa que j’adore. Il me tarde d’aller à l’exposition de Elizabeth Vigée-Lebrun’s au Grand Palais.

Le carnet d'adresse de Cristina Blanch

Icon
QUARTIER DE L'EIXAMPLE - une bonne boutique pour acheter son matériel de peinture. Je recommande en particulier la ligne d'aquarelle Daniel Smith
Icon
QUARTIER DE SANTS : le musée où voir de bonnes expositions.
Icon
QUARTIER DE L'EIXAMPLE - Par pure notalgie de mes années d'étudiante à Barcelone, c'est un endroit que j'aime particulièrement. Il a récemment été réouvert après avoir été fermé de nombreuses années.
Icon
QUARTIER DU RAVAL - située en plein coeur de Barcelona, c'est LA boutique de vêtements alternatifs unique et indispensable.  La boutique en soi est très sympa et la sélection 'rockabilly' ne se trouve nulle part ailleurs en ville.