Inscription
Close

Delphine Desile

Architecte d'intérieur

dans les bureaux de l'agence Lievore Altherr Molina, Gotico

Photos : Lucy Baluteig - Textes Lucy Baluteig

Je dirais que ce qui caractérise Barcelone au niveau des agences de design, c'est qu'elles ne sont ni académiques, ni protocolaires.

> Cliquez ici pour lire le portrait dans son intégralité

Quartier du Gotico, à deux pas de la plaza Jaume I. Après-midi ensoleillée s’il en est, les touristes bourdonnent à chaque angle de rue par ici. Rares sont ceux qui se doutent que juste au-dessus de leurs têtes, installé sur le toit d’un des grand immeubles un peu sévères de la tumultueuse avenue Laitana, se cache un petit oasis architectural à mi-chemin entre atelier d’artistes et maison de campagne. Entourée d’une immense terrasse remplie d’arbustes siège donc ici l’agence de design Lievore Altherr Molina crée il y a vingt ans par un trio cosmopolite de designers : l’argentin Alberto Lievore, l’allemande Jeannette Altherr et le catalan Manel Molina. Et à peine posé le pied dans ces bureaux en dernier étage que l’on est tout à coup transporté bien loin du centre ville, loin du bruit et de l’agitation. C’est ici que je retrouve la designer & architecte d’intérieur Delphine Desile, française installée depuis dix-sept ans à Barcelone. L’agence pour laquelle elle travaille a été élue cet été parmis les 30 designers/agences à suivre dans le monde par le magazine français AD. L’occasion de discuter de design à Barcelone avec l’une de ses plus discrètes mais emblématiques ambassadrices de la ville.

Installées dans la salle de réunion (appelée ‘le foyer’ en interne), nous sommes entourées d’une belle verrière d’atelier en fer forgé laissant entrer le soleil. Je demande à Delphine de me parler de sa vision du monde du design et celui de l’architecture à Barcelone. «Je dirais que ce sont des mondes très vivants, très actifs et très variés. Barcelone est une ville où le design occupe une grande place. C’est une ville cosmopolite, faite de gens qui voyagent, il y a donc beaucoup d’agences avec des propositions très différentes et cela la rend vraiment intéressante. Ce qui caractérise Barcelone au niveau des agences de design, c’est qu’elles ne sont ni académiques, ni protocolaires. Quand je suis arrivée à la fin de mes études à l’école Boulle de Paris, j’ai cherché un stage. Je sonnais directement à la porte des agences pour montrer mon book. On m’a toujours reçu dans l’instant ce qui est impensable dans des grandes villes comme Paris ou Londres où tout se fait par rendez-vous formel pris plusieurs jours ou semaines à l’avance. 
Pour moi, cela reflète bien la façon de travailler ici: libre et dynamique – ce qui ne veut pas dire qu’il n’ y ait pas une vraie analyse ou une exigence dans le travail. »

Je dirais que ce qui caractérise Barcelone au niveau des agences de design, c'est qu'elles ne sont ni académiques, ni protocolaires.

Autour de nous dans le studio règne une ambiance à la fois studieuse et relaxée en cette fin de journée. Mais ce qui frappe avant tout, c’est la douceur de la lumière qui est distillée à travers les différentes pièces de cette ‘maison sur les toits’ : sur les étagères, mélange de bouquins d’architectures, de magazines et partout, des morceaux de bois aux courbes superbes, des pieds de chaises architecturaux, des découpes de mousse ou de papier qui sont réchauffés par la lumière naturelle. On pourrait se croire dans un atelier de menuiserie – on sent qu’ici, on teste à la main les formes et moules de chaises ou meubles que l’on dessine. Une vraie sensation de bien être se dégage du lieu, loin des bureaux minimalistes et aseptisés de certains studios. Les conditions de travail comme source de bien-être et de performance professionnelle ? « Dans le studio LAM, le mode de fonctionnement n’est pas hiérarchique et on a toujours fait attention à la qualité de vie dans le contexte du travail. Alors que certaines agences multiplient des stagiaires ou des collaborateurs qui restent peu longtemps, ici les gens s’inscrivent dans la durée et ont un véritable espace pour pouvoir évoluer.
 Chaque jour nous prenons un café tous ensemble, et nous parlons aussi bien de travail que de politique, de cuisine ou de livres. Nous sommes tous d’origines très diverses (catalan mais aussi argentin, allemand, français, américain d’origine coréenne, uruguayen) et cela nourrit la cohésion générale. Et c’est aussi l’occasion de débattre des valeurs que nous défendons ensuite au moment de designer»

Des valeurs que je lui demande de préciser tant elles me semblent incarner un style de design à la Barcelonaise. « Pour moi, il s’agit de la recherche de lignes harmonieuses, qui pourront s’intégrer de façon fluide et naturelle dans des environnements très variés. C’est toujours un challenge de trouver ce point d’équilibre entre design expressif et design tranquille. Il est facile de tomber dans la caricature ou le banal. Si on l’applique à l’architecture intérieure, il faut alors essayer de comprendre les codes culturels dans lesquels vont s’inscrire un nouvel espace, et comment ces codes vont se mélanger à ceux de la marque, du client. » Avant de quitter cet oasis urbain, je demande à l’architecte d’intérieur de résumer en quelques mots sa vision de Barcelone où elle vit depuis si longtemps «Barcelone est une ville à l’énergie inspirante, dynamique sans être snob, ce qui incite à une approche plus posée des projets. Sans parler bien sûr – pour moi qui vient de Paris- du soleil, du ciel bleu, de la mer et de la montagne qui sont parties intégrantes de ma vie». Ou quand design rime avec bien-être.

Le carnet d'adresse de Delphine Desile

Icon
J'aime beaucoup cette avenue qui a été réaménagée récemment. Elle est devenue vraiment très agréable avec des zones plantées, des espaces de jeux pour les enfants. C'est un très bel exemple de design réussit, à l'échelle humaine. Une chose en appelant une autre, de nombreuses terrasses et bars sont apparus, plus soucieux du "bien manger", avec une esthétique naturelle et de qualité.
Icon
Un des premiers restaurants ou je suis allée avec l'agence et où nous aimons à trouver une excuse pour y retourner régulièrement: le début de l'été, la fin de l'été...On y mange une cuisine catalane fine et délicieuse.
Icon
Toute petite boutique de design dans la très belle Rue Seneca - meubles en bois designés par le propriétaire et une jolie sélection d'objets d'origines variées.
Icon
J'adore les plantes en général. Je vais régulièrement au Garden Center Bordas à Gava, près de Barcelone, qui a une très bonne sélection et où on se promène comme dans un jardin. A Barcelone, il y a Navarro, pas loin de chez moi, grand magasin débordant de plantes et de fleurs jusque sur les trottoirs. C'est ma tentation casi hebdomadaire d'autant que c'est ouvert 24h/24h...
Icon
C'est une chaine de supermarchés bio. Il y en a un juste en bas de l'agence , j'y vais très régulièrement. Mon compagnon a participé au redesign des magasins et j'aime leur esthétique claire, moderne mais accessible.