Inscription
Close

JEANNETTE ALTHERR

Designer

dans sa maison, San Cugat

Photos : Christina Holmes - Textes Lucy Baluteig

Il existe une certaine harmonie naturelle dans les petites choses de la vie quotidienne à Barcelone qui est inspirante

> Cliquez ici pour lire le portrait dans son intégralité

La campagne est verte, l’air est frais, le silence entrecoupé de chants d’oiseaux. On est à San Cugat, 30minutes de voiture du centre de Barcelone. On emprunte un chemin très escarpé pour rejoindre la maison de Jeannette Altherr : en hauteur, dominant un petit coin de nature paisible, la construction de bois et de ciment apparaît comme une évidence dans cet environnement bucolique. Photographiée l’année dernière dans le très chic magazine anglais MONOCLE, cette maison est le résultat réussi du projet entrepris par Jeannette et son mari qui après plus de vingt ans de vie dans le centre ville de Barcelone, souhaitaient se rapprocher de la nature. Jeanette Altherr est designer industriel & directrice artistique, elle est l’une des trois partenaires du respecté studio de design Barcelonais Lievore Altherr Molina – cabinet de design, conseil et direction artistique. Jeannette a donc dessiné la maison de ses rêves en collaboration avec l’architecte Enrica Moschiaro à juste quelques kilomètres de Barcelone : dans une ville connue pour sa qualité de vie, et dans une réflexion plus globale sur le style de vie urbain (comme lors de notre rencontre avec le designer Antoni Arola), il était tentant de rencontrer Jeannette pour parler de ses choix et de son style de vie.

Elle nous reçoit chez elle, dans un grand sourire. Le blanc et le bois dominent cet immense espace de vie sur deux étages où lumière et fluidité semblent avoir été les éléments de base de la réfléxion architecturale. La maison baigne dans une douce lumière de début d’après midi et une sensation de calme et de sérénité emmane de chaque pièce ou objets qui habitent l’endroit. « J’en ai eu assez du bruit du centre ville, de la densité urbaine. Je trouvais difficile de trouver l’appartement qui me corresponde vraiment dans le centre-ville, j’avais envie de construire une maison qui soit en adéquation avec ce que j’avais envie de vivre, avec ce moment de ma vie, envie aussi d’organiser l’espace comme je le souhtaitais vraiment. Je ne crois pas que ce soit utopique de penser que l’on puisse vivre en harmonie avec ses valeurs profondes, trouver le ton juste par rapport à qui l’on est et ce que l’on veut en terme de style de vie. Cela a été l’occasion d’une réflexion qui s’est révelée très enrichissante à titre personnel. » Une question d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, Jeannette passant énormément de temps en voyage avait « besoin d’air frais, de calme, d’espace, besoin d’une atmosphère relaxante et bienveillante . Et Barcelone permet ce choix, on ne se sent pas totalement déconnectés, on est tout proche du centre ville que j’aime beaucoup»

Il existe une certaine harmonie naturelle dans les petites choses de la vie quotidienne à Barcelone qui est inspirante

Quand Jeannette débarque à Barcelone il y a vint-cinq ans, elle est séduite par l’équilibre naturel que l’on ressent dans cette ville « l’équilibre entre le moderne et le traditionnel, l’urbain et la nature, l’élégant et le kitch, la perfection stylistique et son pendant plus décontracté. L’équilibre des choses est une des forces de Barcelone. Ici, il existe une certaine harmonie naturelle dans les petites choses de la vie quotidienne qui est inspirante. En Allemagne, la perfection est telle qu’elle peut tuer une atmosphère. »

Jeannette est Allemande mais surtout polyglotte, aussi à l’aise en allemand, en espagnol qu’en anglais ou en français. L’espace de la cuisine où nous nous asseyons avec elle autour d’un thé et d’un morceau de panettone succulent est à l’image du reste de sa maison : un espace ouvert, frais, chaleureux, relaxant, faisant la part belle aux matériaux naturels et qui ne présente pas les attributs habituels de la cuisine « je voulais une cuisine qui soit la moins professionnelle et technique possible. Je voulais plutôt un espace qui célèbre le plaisir de manger, plus que celui de cuisiner. Je me sens proche de la conception de la cuisine à la japonaise, il y a un vrai sens visuel dans la manière de servir, de manger. » Sur un des murs de la cuisine, une superbe collection de cuillères en bois me fait penser à un tableau contemporain « je les avais depuis longtemps, j’adore les cuillères. Et un jour, je les ai toutes sorties en me demandant ce que j’allais en faire. L’idée de les exposer les unes à côté des autres m’a paru interessante. Cela a d’ailleurs à voir avec le design industriel tel que je le conçois : des objets simples du quotidien qui peuvent tout à coup acquérir une expression complètement différente, que l’on peut en tout cas réinterprêter de manière singulière. » Sur le mur opposé, des bols de toutes formes, en terrre, en céramique, des matériaux bruts et nobles «Je collectionne aussi les bols, je trouve qu’ils portent une belle symbolique, celle de la générosité, comme deux mains qui se joignent, il y a une douceur dans cette forme ronde qui me plait, qui a à voir avec le plaisir de donner, de nourrir, de partager». Une rencontre inspirante et généreuse qui donne envie de vert, de chants d’oiseaux et de cuillères en bois– merci Jeannette.

Le carnet d'adresse de JEANNETTE ALTHERR

Icon
Quartier du Born - Helena Rohner est une jolie boutique proposant de beaux bijoux unissant le style de l'Espagne à celui de la Scandinavie.
Icon
Quartier de San Gervasi - Matéria est une boutique d'objets pour la maison qui fait la part belle aux matériaux naturels - leur sélection d'objets est à la fois subtile et d'une élégance sophistiquée. Je m'y sens comme chez moi.
Icon
Quartier de Montjuïc - La fondation Mies Van der Rohe a initialement conçue comme le pavillon Allemand pour l'Exposition Internationale de Barcelone en 1929. Le pavillo fut démonté en fin de show mais l'espace a été totalement reconstruit en suivant les plans originaux en 1986 avec beaucoup de sensibilité.
Icon
Quartier de Sarria/San Gervasi - La Balsa est un restaurant-oasis loin de la foule du centre ville. L'endroit a reçu en 1979 un Prix de design par la FAD (Association du Design de Barcelone). A mi-chemin entre le rustique et le japonisant, on y trouve une terrasse entourée d'un opulent jardin suspendu. Il a perdu un petit peu de son charme depuis que le propriétaire a changé mais cela reste un endroit enchanteur pour les soirées d'été.