Inscription
Close

Lola Rivière

Céramiste

dans son atelier, San Gervasi

Photos : Lucy Baluteig - Textes Lucy Baluteig

le vin et la céramique, le travail de la terre, c'est un peu la même chose finalement

> Cliquez ici pour lire le portrait dans son intégralité

Lola Rivière a quelque chose de Farah Fawcett, de grands yeux bleus, un sourire spontané, une fine silhouette et des cheveux blonds méchés. L’artiste native de Barcelona nous reçoit dans son atelier de San Gervasi, dans la partie haute de la ville. « Je suis en train de finir la cuisson d’une série de grands pots, heureusement que l’on est pas en plein été car la chaleur peut vraiment être insupportable ! ». Formée aux Beaux Arts de Barcelone, Lola a d’abord étudié le dessin avant de s’orienter vers la céramique. Ses pièces ont un style à la fois très classique, presque ancien, avec un toucher rugueux qui donne un côté très artisanal à chaque pièce – un léger défaut apporte ce supplément d’âme unique à certaines de ses créations. Assiettes, pots, verres, coupes de fruits mais aussi bijoux, ses collections sont vendues dans les boutiques les plus prestigieuses de la ville comme chez la très chic Azul Tierra. « Le travail de la terre est quelque chose d’incroyable, quelque chose que j’aime profondément ».

le vin et la céramique, le travail de la terre, c'est un peu la même chose finalement

Il y a quinze ans, cette urbaine jusqu’au bout des ongles, quitte son centre-ville natal pour se lancer avec son compagnon dans un projet qui leur tient à cœur : reprendre les vignes familiales et faire du vin dans le Penèdes, une terre viticole à 30mn de voiture de Barcelone plutôt réputée pour son cava que pour ses vins. « Moi qui n’avais jamais quitté le centre-ville de Barcelone, qui n’y connaissais rien à la campagne, rien au vin, je suis partie là-bas, en pleine nature. J’étais à la fois fascinée et un peu effrayée mais cela faisait écho à ce que je faisais avec ma céramique, ce rapport à la terre. S’engager sur un tel projet, cela résonnait en moi car tout vient de la vigne, on vient tous de la terre. »

Lola installe son atelier dans la vieille maison de la propriété  « le vin et la céramique, c’est un peu la même chose quand on y pense. Ce travail de la terre, c’est beaucoup de passion, de patience, un travail artisanal et artistique, tout dépend de la manière de faire le vin bien sûr mais là, on a voulu faire quelque chose qui nous ressemble, un vin organique sincère et authentique, au plus près de nos valeurs ». Leur belle propriété se trouve à  30minutes à peine du centre de Barcelone. « C’est aussi l’un des avantages incroyables de la ville de Barcelone, cette proximité immédiate avec la mer bien sûr, ça tout le monde le sait, mais aussi avec la campagne et les vignes. » La beauté des gestes de Lola façonnant ses pots de glaise sur son tour, ses mains recouvertes d’eau et de glaise, le lien aux gestes viticoles paraît tout à coup une évidence. « J’aime la campagne mais j’aime aussi venir à Barcelone, travailler dans mon atelier, retrouver l’énergie de la ville. Finalement, je crois qu’une vie entre ville et campagne, c’est un peu ça l’idéal, l’équilibre parfait. Non ? ».

Le carnet d'adresse de Lola Rivière

Icon
J'adore ce quartier. Je m'y rends en moto. Les restaurants les pieds dans l'eau, le soleil, la mer... et ma sculpture préférée de la ville s'y trouve : l'immense et merveilleux "Poisson" de Frank Gehry (posé sur le toit du Casino de Barcelone) avec les reflets du soleil sur ses écailles, sa sinuosité, sa simplicité.
Icon
Quartier de l'Eixample - J'adore venir dans ce sublime concept-store où la décoration et la mise en scène changent constamment : pièces d'art, antiquités, meubles, bijoux, tout est superbe.
Icon
Quartier de l'Eixample - J'aime beaucoup venir sur la "Rambla Cataluña", son mélange entre rue commerçante et rue arborée pour se promener, ses galeries, ses terrasses. Je m'arrête souvent prendre un petit-déjeuner chez Mauri qui est la boulangerie emblématique de las Ramblas.