Inscription
Close

Nani Marquina

Designer

dans son studio-bureau, Gracia

Photos : Christina Holmes - Textes Lucy Baluteig

Barcelone est une ville qui respire le design

> Cliquez ici pour lire le portrait dans son intégralité

Pour ceux qui ne la connaitraient pas, on pourrait dire que Nani Marquina est au tapis contemporain ce que Diane Fustenberg est à la mode : une star. Et la comparaison ne s’arrête pas là : une belle femme, femme de poigne, femme d’affaire, citoyenne du monde, très impliquée dans le milieu où elle évolue. Nani Marquina est donc la papesse du tapis et elle est Catalane. Depuis 1987, son entreprise éponyme fabrique et édite les tapis dessinés par sa maison ou par de grands noms du design : Les Frères Bouroullec, Ron Arad, Mariscal, Oscar Tusquets, Milton Glaser, etc. Réalisés de manière éthique* dans des pays où le travail du tapis noué à la main est un savoir-faire ancestral, ses tapis se vendent dans le monde entier avec de très beaux showrooms de Barcelone à NewYork en passant par Tokyo ou Paris. A Barcelone, Nani est aussi la Présidente de la FAD, l’association qui promeut le design et l’architecture en Espagne et c’est à ce titre que l’on souhaitait la rencontrer.

Le rendez-vous est fixé au sein des sublimes locaux Nani Marquina au cœur du quartier de Gracia. Sourire solaire et style casual-chic, Nani nous invite à s’assoir autour de l’immense table du coin cuisine de ce loft à l’allure new yorkaise baigné de lumière. Partout dans ces locaux-écrin immaculés, des tapis roulés ou exposés, des mood-boards colorés et un coin laboratoire rempli de chutes de laine, de morceaux de bois ou tabourets ethniques qui laissent libre cours à l’inspiration. On est à quelques minutes à pied de la très belle boutique-showroom que la marque partage avec l’autre entreprise catalane DomesticoShop**. On demande à Nani comment elle explique le fait que Barcelone soit réputée ‘ville de design’.

 

Barcelone est une ville qui respire le design

« Barcelone respire le design. C’est une ville à l’héritage créatif immense, qui a été pionnière à ce niveau-là en Espagne. Les architectes catalans – Gaudi en tête – ont d’ailleurs toujours eu une vraie préoccupation pour le design, ce n’était pas seulement des architectes, ils avaient une ‘vision design’, cela se voit aujourd’hui dans l’architecture si singulière de la ville. Il y a aussi de très bonnes écoles de design à Barcelone, de nombreux Sud Américains notamment viennent étudier ici et cela crée un formidable vivier de jeunes et talentueux designers émergents. Et puis, les villes se créent un peu comme des marque au final. La marque Barcelone est associée au design et on a une responsabilité collective qui nous oblige à y correspondre d’une certaine manière. Et tant mieux ».

Nani Marquina parle avec douceur mais conviction. Son père, l’architecte Rafael Marquina, est celui qui a créé en 1961 le fameux flacon à huile anti-goutte devenu un icône du design Espagnol*. Le design est affaire de famille chez les Marquina et c’est haut la main que Nani fut élue Présidente de l’association FAD lorsque sa candidature a été proposée début 2014. « La FAD fut la première institution où l’on a parlé de design de manière officielle. Cela fait 100ans que la FAD promeut, communique sur ce qu’est le design. Les arts décoratifs, les arts scéniques, l’artisanat, toutes ces professions qui font partie de notre société, il est important qu’il existe un organe qui joue un rôle social avec l’objectif de rapprocher le design du citoyen ». Les journées Portes Ouvertes des studios d’artistes du Poblenou proposées par la FAD et le Poblenou Urban District sont notamment un bon moyen de découvrir la formidable vivacité du quartier : un quartier qui respire le design.

* www.nanimarquina.com

** domesticoshop.com

Le carnet d'adresse de Nani Marquina

Icon
Quartier de Sarria/San Gervasi - Longer l'avenue du Tibidabo, c'est retrouver mes souvenirs d'enfance - une des maison de l'avenue était mon école. Les magnifiques arbres permettent d'apprécier les changements de saison.
Icon
Quartier de l'Eixample - Au Roca Omm, le restaurant de l'Hotel Omm, c'est un véritable voyage culinaire pour les sens. L'ambiance y est aussi très agréable.
Icon
Quartier du Born - L'ambiance est amusante du fait de son emplacement au sein d'un véritable marché. J'aime l'idée de pouvoir manger de bon plats faits avec les produits frais en direct du marché.
Icon
Quartier de l'Eixample - Un magnifique bar à tapas, casual chic à souhait. Les plats sont excellents et l'ambiance est très agréable.
Icon
Quartier de Sant Antoni - Ce restaurant montre la multiculturalité culinaire de Barcelone comme pouvoir déguster de vrais, délicieux tacos dans un restaurant mexicain adorable.
Icon
Quartier de Poblesec - Le passage où est situé ce petit restaurant me rappelle les zones industrielles d'antan. Décoré de manière simple et respectueuse de l'espace, c'est un des tous derniers restaurants de la ville
Icon
Quartier de Sarria/San Gervasi - Ce bar est situé dans une petite maison au pied du funiculaire du Tibidabo. Son jardin et son architecture font qu'au bout d'un moment, on oublie que l'on est dans un bar, on a juste l'impression de flotter au-dessus de la ville. Sublime.
Icon
Quartier de Gracia - C'est la boutique d'une créatrice catalane au style très singulier. Toutes ses pièces sont à la fois élégantes et avec une vraie touche de féminité. Elle adore le noir, comme moi.