Inscription
Close

Ramon Ordaz

Guide touristique

dans les rues du Raval

Photos : Christina Holmes - Textes Lucy Baluteig

Le Raval me rappelle New York, sa mixité raciale et culturelle que j'aime tant

> Cliquez ici pour lire le portrait dans son intégralité

Ramon nous a donné rendez-vous dans un café central sur la partie la plus fréquentée de la Rambla, posé à quelques pas de la Boqueria. Il fait chaud et Ramon est assis bien droit dans son impeccable chemise, pantalon noir et chaussures cirées, son sac à dos à ses pieds. Le regard derrière les lunettes est brillant, pétillant et profond. « Je fais une interview télé tout à l’heure, en fin de journée. On parle beaucoup de nous en ce moment ». Nous, c’est Hidden Tours, une entreprise ‘sociale’ qui aide les sans-abris a reprendre pied dans la société en leur offrant un emploi de guide touristique. Des visites différentes et uniques qui sortent des sentiers battus grâce à des guides qui montrent ‘leur’ Barcelone, la Barcelone que peu de gens connaissent, touristes ou résidents. Ramon fait partie de l’équipe des 5 sans-abris qui remet un pied à l’étrier grâce à l’initiative.

« Ce que j’aime par dessus tout dans ce travail c’est de faire des rencontres. Je rencontre des gens merveilleux, qui viennent du monde entier, on discute de tout car je suis ouvert à tout type de conversation, culturelle, politique, spirituelle ». C’est que Ramon parle couramment anglais et français, cela tombe plutôt bien. Car avant de se retrouver à la rue, Ramon a eu une vie « normale » et plutôt bien remplie. Il a longtemps voyagé, dans le monde entier, traversé le continent Sud Américain, a vécu en France où il a commencé une carrière dans la gastronomie avant de partir étudier la cuisine à New York où il est devenu chef cuisinier dans les beaux quartiers. « Hidden Tours nous donne des cours de langue pour se perfectionner mais si je perds complètement mon accent, je vais perdre aussi mon parfum, vous ne croyez pas ? » dit-il avec un grand sourire. On quitte le café en sa compagnie et nous voilà partis pour arpenter le Raval.

Le Raval me rappelle New York, sa mixité raciale et culturelle que j'aime tant

Ramon est spécialisé sur le Raval qu’il connaît comme sa poche. Il s’arrête et nous montre des photos et plans d’époque pour mieux comprendre l’évolution de ce quartier si typique de Barcelone. « Hidden Tours nous donne tout ce matériel, nous forme à l’Histoire, ils nous fournissent un ‘script’ que l’on adapte ensuite à notre sauce. J’aime prendre mon temps avec les gens ». Ramon nous fait entrer dans un petit restaurant de poulet et lapin rôtis « les meilleurs de la ville », avant de nous amener vers la nouvelle filmothèque. « J’adore venir ici, je vois plusieurs films par semaine, la programmation est fantastique. » Un peu plus loin, on passe derrière l’église où la soupe populaire est servie, un endroit qu’il connaît bien. Puis on reprend notre chemin pendant que Ramon nous raconte une anecdote à chaque coin de rue. On voit tout à coup ce quartier à la réputation malfamée avec des yeux très différents.

« Quand j’ai dû quitter New York pour rentrer en Espagne, j’ai été très malade. C’est suite à cela que je me suis retrouvé à la rue. Le Raval est un quartier que j’aime car il me rappelle New York, cette mixité raciale et culturelle que j’aime tant ». On arrive sur la Rambla, point final de notre ballade. Je remercie avec une certaine émotion Ramon pour ce long moment qu’il nous a accordé. « L’autre jour, il y avait cette femme qui a participé à mon tour. En partant, elle était très émue, elle avait les larmes aux yeux et elle m’a dit ‘merci Ramon pour tout ça, merci pour ce cadeau que tu nous as fait’. M’entendre dire ça de la part d’une personne que je ne connaissais pas 3 heures plus tôt, et qui ne me connaissait pas non plus, je n’arrive pas à décricre la joie que cela me procure. » L’histoire de la vie de Ramon est extraordinaire et l’on se dit que s’il écrivait ses mémoires, il en étonnerait et émerveillerait plus d’un. Une manière aussi de revoir complètement nos préjugés sur les sans-abris. Bien plus qu’un tour touristique, HiddenTours est la garantie d’une très belle rencontre.

Le carnet d'adresse de Ramon Ordaz

Icon
Quartier du Raval - J'aime cet incontournable du Raval surtout à cause de la diversité de sa clientèle, des prostituées en passant par les personnes âgées du quartier. Le patron aide ceux qui n'ont pas toujours de quoi se payer à manger. Poulets rôtis de qualité et quelques plats traditionnels pour un bon rapport qualité-prix - ce n'est pas un restaurant étoilé, bien sûr.
Icon
Quartier du Raval - C'est le café où j'aime donner rendez-vous aux gens que j'accompagne en visite touristique. Ce café est centenaire et il a toujours été fréquenté par des écrivains, des peintres, des artistes en général. Un café historique.